Belfort : Vengeance coupable

Après 10 années de bons et loyaux services au volant de son bus, il avait été viré du jour au lendemain en 2007 et galérait depuis pour retrouver du travail. Raison pour laquelle ce quinquagénaire belfortain aurait alors nourri une profonde rancœur vis-à-vis de son ancien employeur, cette Régie des Transports du Territoire de Belfort (RTTB)… \"coupable\" à l\'époque de l\'avoir congédié pour faute grave, en raison de son penchant pour les stupéfiants, révélé lors d\'un contrôle. Soit un motif de licenciement tout à fait légitime, sauf donc pour l\'intéressé, peu enclin de toute façon à assumer facilement ses torts…

Bien qu\'ayant été surpris en flagrant délit et en possession d\'un lance-pierre, il lui aura en effet pareillement fallu du temps pour ainsi avouer être l\'auteur du caillassage commis vendredi soir dernier sur un bus de ville dont une vitre avait volé en éclats. Quant à reconnaître son implication dans les 24 faits similaires recensés depuis juillet dans le même secteur des Résidences, on n\'en parle même pas…

Du coup, en dépit des forts soupçons pesant sur lui, c\'est pour sa seule et unique attaque certifiée que l\'ex-chauffeur aigri, par ailleurs suspecté de s\'adonner de temps à autre aux feux de véhicules et notamment de pelleteuses, était jugé hier par le tribunal correctionnel de Belfort.

Condamné à 10 mois de prison ferme (dont 2 issus d\'une révocation de sursis), il devra en outre verser 800 euros à un policier qu\'il avait percuté à vélo en tentant de prendre la fuite, ainsi que… 1 337 euros de dommages et intérêts à la RTTB, qu\'il n\'a pas fini de détester.

.
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?