Violente agression d\'un buraliste à Belfort

Un buraliste de Belfort a été agressé mardi matin, alors qu\'il partait déposer sa recette du week-end à la banque. Cinq individus l\'ont frappé à coups de poing, de pied, et de couteau, avant de s\'enfuir avec l\'argent.

Le patron du tabac-presse \"Au Petit Caporal\", avenue Jean-Jaurès, a quitté son établissement vers 8h30, avec à la main un sac contenant les recettes de son week-end. La somme était conséquente (8000 € environ) : l\'homme a ouvert ce dimanche à l\'occasion du marché des Vosges, et a connu une forte affluence.
Le buraliste rejoignait sa voiture, garée dans une rue perpendiculaire, lorsque 3 individus se sont jetés sur lui, rapidement rejoints par 2 complices. Il semblerait que les 5 hommes guettaient l\'arrivée de leur victime.
Les agresseurs s\'en sont violemment pris au buraliste. Ils lui ont donné plusieurs coups de pied et de poing, puis l\'ont frappé avec un couteau sous l\'épaule et à la cuisse. L\'homme s\'est effondré sur la chaussée.
Ses agresseurs se sont alors emparé du sac contenant la recette, et se sont enfuis à pied, dans deux directions différentes selon un témoin.

Le buraliste a ensuite été pris en charge par un voisin, qui l\'a ramené dans le bureau de tabac et qui a prévenu les secours. L\'homme a été hospitalisé en soins intensifs, les médecins craignant que des organes vitaux n\'aient été touchés par la lame du couteau.
Dès l\'après-midi, les nouvelles quant à l\'état de santé du buraliste étaient toutefois rassurantes. Il lui a été prescrit un arrêt de travail temporaire de 30 jours.

Les policiers ont déjà recueilli plusieurs témoignages et effectué des relevés sur les lieux de l\'agression. Ils attendent maintenant de pouvoir interroger le buraliste, notamment afin de savoir s\'il a tenté de résister à ses agresseurs.

Laure Godey
Publié le jeudi 1 janvier 1970 à 01h00

Confirmez-vous la suppression ?