Besançon : Y’a comme un os

Entre les conduites de gaz et les reliques du temps passé, il est décidément bien fastidieux de creuser des trous à Besançon.

Exhumés il y a quelques jours le long de la rue de Vesoul sur le chantier Nord de la gare Viotte, les vestiges d'une nécropole Romaine (squelettes et sépultures à l'appui) ont mis au repos forcé pelleteuses et ouvriers, suite à la décision de la Direction Régionale des Affaires Culturelles de mener une fouille minutieuse du site.
Déjà attestée au XIXe siècle à la construction de la gare, la présence du grand cimetière de Vesontio n'avait, à l'époque, pas donné lieu à des recherches des plus approfondies.

Ainsi affairés à sauver ce qui peut l'être (pas moins de 20 tombes ont déjà été mises à jour), une dizaine d'archéologues aura jusqu'à mi-avril pour faire le plein de découvertes, avant que les travaux du tramway ne reprennent définitivement leurs droits.

C.R
Publié le mercredi 13 mars 2013 à 15h18

Confirmez-vous la suppression ?